FAQ

Retrouvez ici les réponses à toutes vos questions

L’accueil familial

L’accueil familial est-il fait pour moi / pour mon proche ?

Cette solution d’hébergement est faite pour vous si : 

  • Vous avez plus de 60 ans ou vous êtes adulte en situation de handicap ;
  • Vous êtes autonome ou avec une perte d’autonomie, physique ou cognitive, comprise entre GIR 3 à 6 ;
  • Vous recherchez une maison chaleureuse avec jardin en zone périurbaine ou rurale, animée dans un esprit familial et convivial ;
  • Vous êtes seul ou en couple ;
Qu’est ce que l’accueil familial ?
  • Concrètement votre parent rejoint la maison d'un professionnel dont le métier est d'accompagner d'une à trois personnes âgées / en situation de handicap à son domicile. Ce dispositif représente une solution intermédiaire à l'hébergement en structure collective (EHPAD ou résidence senior). Le reste à charge est en moyenne 30% mois cher que l'EHPAD. 
  • “Vivre à son rythme dans un environnement familial, disposer d’un logement compatible avec les besoins liés à son âge ou à son handicap, bénéficier de la présence quotidienne d’un professionnel formé, tels sont les désirs de bien des personnes âgées ou handicapées qui ne peuvent plus ou ne souhaitent plus rester à leur domicile”.

Voir plus

Quels sont les différents types de séjours proposés en accueil familial ?

L’accueil familial peut se décliner en séjours temporaire (de 3 semaines jusqu’à 3 mois), permanent (durée indéterminée) ou séquentiel (à la journée) dans le cadre d’un(e) :

  • Sortie d’hospitalisation nécessitant un accompagnement personnalisé lors de la convalescence;
  • Besoin de répit de l’aidant;
  • Séjour de confort pour rompre avec l’isolement;
  • Besoin de prise en charge durable comme alternative aux résidences autonomie ou aux EHPAD.
A ma sortie d’hospitalisation, je souhaite bénéficier d’un séjour en accueil familial afin de vivre ma convalescence sereinement. Comment dois-je m’y prendre ?

Vous pouvez nous contacter en amont de votre hospitalisation ou dès le début de votre séjour à l'hôpital afin d’échanger quant à vos critères de recherche/attentes. Pendant votre hospitalisation, notre équipe médico-sociale identifiera un accueillant familial ayant un projet d’accueil en adéquation avec vos besoins dans le cadre de votre convalescence.

Quelles aides peuvent être mobilisées ?

En fonction du niveau de perte d’autonomie et des ressources de la personne, plusieurs aides légales ou extra-légales peuvent participer à réduire le coût de l’accueil familial : l’APA à domicile, l’ASH, les APL, le chèque du droit au répit (dans le cas d’un accueil temporaire) ou encore le crédit d’impôt. Nous nous chargeons d’identifier les aides susceptibles d’être mobilisées en fonction de chaque situation et de vous accompagner dans ces démarches. Retrouvez le détail des aides dans cet article. 

Est ce que les professionnels paramédicaux (infirmières, kinésithérapeutes…) peuvent intervenir chez l’accueillant ?

Chaque accueillant entretient des liens étroits avec un écosystème de professionnels du domicile qu’il est tout à fait possible de solliciter : aide à la toilette, soins infirmiers, kinésithérapeuthe, podologue, pharmacien, médecin traitant.... L’accueillant est chargé de coordonner ces interventions.

Est ce qu’il est possible de rendre visite à mon proche au domicile de l’accueillant ?

Les visites sont bien sûr possibles et sont vivement encouragées ! Il convient simplement d’en définir les modalités avec l’accueillant afin de respecter son cadre de vie et le rythme quotidien des autres personnes accueillies. Il est également possible que votre proche puisse aller vous voir le temps d’une journée, d’un week-end ou de quelques jours de vacances.

Quelles activités sont généralement proposées par les accueillants familiaux ?

Elles se construisent bien évidemment en fonction des envies, de l’autonomie de votre proche et de ses centres d'intérêts : cuisine, jardinage, promenades, jeux, activités manuelles (mandalas, tricot, crochet…).

Quelle est la différence avec un EHPAD, une résidence autonomie?
  • Les EHPAD accueillent des personnes dans des structures collectives médicalisées (en moyenne 60 personnes) et s’adressent aux personnes ayant une forte dépendance, le plus souvent relevant d’un GIR compris entre 1 à 3.
  • Les résidences autonomie sont des appartements indépendants réunis dans un même immeuble, où la personne y réside en toute autonomie. Elles proposent souvent un service de restauration collective.
  • L'accueil familial s’avère être une réelle solution alternative, permettant à votre proche de continuer à vivre dans un environnement proche du domicile, en maison, tout en bénéficiant d’un accompagnement personnalisé, stimulant et chaleureux. Seules 3 personnes maximum y sont accueillies. La personne accueillie est hébergée au domicile de l'accueillant, professionnel formé et agréé, qui vit sur place avec sa famille.

Les accueillants familiaux

Quel est le profil des accueillants familiaux ?

Les accueillants sont principalement des anciens professionnels du secteur médico-social (auxiliaires de vie, infirmiers, aides soignants…), ayant exercé en structures ou à domicile. L’âge moyen des accueillants familiaux est de 55 ans, ils vivent en famille.

Comment devient-on accueillant familial ?

Il est nécessaire d’obtenir un agrément. Ce sont les services du département qui sont chargés d’évaluer le projet d’accueil, l’environnement, le domicile du futur accueillant et l’exercice de cette activité. Le Département assure un contrôle régulier des conditions d’accueil pendant toute la durée de l’agrément.

Quel est le rôle de l’accueillant familial au quotidien ?

Il est chargé d’offrir un environnement adapté aux besoins de la personne accueillie tant sur le plan du cadre de vie (préparation des repas, soutien à la toilette/habillage, entretien du logement) que sur les interactions sociales favorisées par des temps de partage et d’activités. Il est également garant de la coordination des soins et de l’intervention de professionnels paramédicaux. Les accueillants familiaux associent continuellement les personnes dans leur quotidien.

Les personnes accueillies/bénéficiaires

Est-ce le bon moment d’envisager l’accueil familial ?

Si vous vous posez la question c'est que c'est le bon moment pour l'envisager. Nous sommes malheureusement trop souvent sollicités par des familles faisant le constat d'une perte d'autonomie déjà très avancée. Résultat le parent n'est plus en mesure de participer à ce choix et l'éventail des solutions se restreint à l'EHPAD. Anticiper les recherches, les questionnements permet d'éviter les situations d'urgence et de déstabiliser davantage votre proche. C'est au contraire l'occasion d'écrire ensemble un nouveau projet de vie le plus enthousiasmant possible.

Je relève d’un GIR 2, est-ce que l’accueil familial est une solution d’hébergement adaptée ?

La situation de chaque personne étant différente, il convient d'évaluer chaque demande de manière personnalisée pour voir si l'accueil familial vous convient ou non. Certains accueillants sont en mesure d'accueillir des personnes relevant d'un GIR 2, de par son projet d'accueil, sa formation, son domicile ... autant de critères qui orientent la prise en charge possible en accueil familial.

Que se passe-t-il si mon état de santé se dégrade pendant un séjour en accueil familial ?

En cas d’un déclin de votre degré de dépendance, nous vous accompagnons vers une suite de parcours plus adaptée à vos besoins si nécessaire.

L’accompagnement MonSenior

Comment faire une demande de séjour ?

Il vous suffit de nous contacter au 04 58 00 30 04 ou bien de vous rendre sur le site www.monsenior.fr afin que l’on étudie ensemble les possibilités en accueil familial tant pour des séjours temporaires que permanents en fonction de votre situation.

Quelles sont les différentes étapes de ma demande de séjour en accueil familial?
  1. Nous échangeons sur votre situation, vos besoins et VOS ENVIES, afin d’identifier ensemble un accueillant ;
  2. Nous vous accompagnons lors d’une rencontre au domicile de l’accueillant, afin de vous présenter son environnement et de nous assurer ensemble d'une réelle adéquation entre son projet d'accueil et vos besoins ;
  3. Le séjour est validé par l’ensemble des parties prenantes (accueillant / bénéficiaire & proches), nous vous aidons à mobiliser les aides financières susceptibles de participer au financement du séjour en accueil familial ;
  4. Nous nous occupons du reste : démarches administratives, suivi coordination et lien entre les parties prenantes
MonSenior intervient sur quels départements ?

Notre réseau en Région Auvergne-Rhône-Alpes compte environ 400 accueillants principalement situés en Isère, Rhône, Ain et Savoie.

Le séjour a commencé, quel est le rôle de MonSenior :

Gestion administrative :

  • édition des bulletins de paie
  • rémunération de l’accueillant
  • déclarations des cotisations salariales

Tiers de confiance dans la relation :

  • suivi du séjour
  • temps d'écoute et d'échanges 
  • résolution amiable des différends
  • médiateur indépendant
  • accompagnement vers une suite de parcours
MonSenior ©2021 All Rights Reserved